-0 dbA

Réduction du bruit

La technologie E³ permet de réduire les émissions sonores et amène l’ergonomie à un nouveau niveau

Travailler dans les tunnels sans bruit et sans émissions polluantes

Le HTW 100 E³ utilise une technologie de batteries qui rend le travail sur les nacelles nettement plus agréable lors les travaux de pose de caténaires. Deux nuisances majeures sont ainsi éliminées : l’entraînement sur batterie n’émet aucun gaz d’échappement et la différence se fait également ressentir en termes d’émissions sonores, comme le montrent nos analyses.

Des émissions sonores réduites de plus de 20 dBA avec le HTW 100 E³

En comparaison avec les draisines caténaires à entraînement conventionnel, le bruit produit par le HTW 100 E³ est réduit de plus de 20 dBA lors des travaux sur les caténaires. La conversation entre les opérateurs dans les nacelles est le bruit le plus fort qui se fait entendre.

Même lors du déplacement d’un point d’intervention à l’autre, le HTW avance à pas feutrés. Les émissions sonores de l’entraînement E³ électrique sont réduites de plus 10 dBA par rapport au bruit émis par des machines comparables dotées d’un système d'entraînement diesel.

Les émissions sonores du HTW 100 E³ en travail sur batterie se situent toujours en-dessous de 80 dBA, la valeur limite à compter de laquelle le port d’une protection acoustique est obligatoire. Même lors du démarrage, le bruit produit par le HTW est d’environ 15 dBA inférieur à celui des machines de la série MTW à entraînement diesel.

Des mesures acoustiques comparatives sur l’Unimat 09-4x4/4S E³

La bourreuse universelle pour la voie courante et les appareils de voie Unimat 09-4x4/4S E³ n’utilise pas uniquement l’énergie électrique de la caténaire pour la traction électrique lors des marches HLP. En ce qui concerne l’entrainement électrique de l’arbre de vibration du groupe de bourrage, la réduction de bruit dépasse les 20 dBA à vide, en position repos. La différence en matière d’émissions sonores est considérable par rapport aux groupes dotés d’un système d'entraînement conventionnel. Le bruit à vide s’élève à environ 62 dBA, ce qui correspond au niveau sonore d’une discussion normale au bureau.1

Lors des travaux de bourrage, il existe parfois des temps de fonctionnement à vide relativement longs dus à la logistique du chantier. Grâce à la nouvelle technologie d’entraînement, il est possible d’atteindre des vitesses de rotation nettement plus faibles lors du fonctionnement à vide au repos. Le groupe de bourrage est accéléré de manière ponctuelle uniquement lors de l’opération de bourrage, c'est-à-dire lors la plongée et du serrage. Une récupération de l’énergie cinétique sous forme électrique a lieu lors de la réduction de la vitesse de rotation du groupe.

Le bruit produit par le module d’entraînement de la machine est réduit de plus de 13 dBA par rapport à celui d’une machine à entraînement diesel-hydraulique.² L’entraînement E³ entièrement électrique offre un environnement ergonomique avec une attention particulière portée à la protection des travailleurs.

En-dehors des travaux de bourrage, une bourreuse circule beaucoup en fonction des conditions d’intervention : passe de mesure, refoulement pour remise en position pour l’étape de bourrage suivante et marche HLP. Ainsi, les riverains ne sont plus confrontés au bruit émis par les pompes des systèmes d’entraînement hydrostatiques habituels.

[1] Mesure prise à un mètre transversalement au groupe de bourrage
[2] Valeur moyenne mesurée lors du passage d'une machine en fonctionnement au niveau du chariot d'entraînement à une distance d'un mètre

Plasser & Theurer utilise des cookies afin de vous fournir une utilisation la plus confortable possible de ce site Web. Si vous continuez à surfer sur ce site Web, cela signifie que vous approuvez l’utilisation des cookies. Vous trouverez plus d’informations au sujet des cookies et leur suppression dans notre note d’information sur la protection des données.